Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Call of Duty : Advanced Warfare PC 3D Vision




Titre JEU PCCall of Duty : Advanced Warfare PC 3D
 - 3D VISION
Patch Helixoui
Date de sortie  04 novembre 2014
Appréciation Globale 3D  TRES BON



Matériel de test 3D :Vidéoprojecteur DLP 3D Optoma 720p GT720
Kit 3D Vision Nvidia (lunettes +  récepteur 3D)
PC avec Carte vidéo 3D Geforce GTX 770 & GTX 660

Salle dédiée : image base 2,8-3,8m / audio 7.2



Introduction :
Call of Duty: Advanced Warfare se déroule dans un futur où les progrès et les méthodes militaires actuelles ont abouti à des conséquences dévastatrices.Dans cette vision soigneusement étudié de l'avenir, les sociétés militaires privées (SMP) sont devenus les forces armées dominantes, utilisées par d'innombrables nations dans le but d’externaliser leurs besoins militaires, redessinant ainsi les frontières et réécrivant les règles de la guerre.
Et Jonathan Irons, le fondateur et président de la plus grande force militaire privée au monde - Atlas Corporation - est au centre de tout cela.



Note
4,5/5
Profondeur :
Réglages en high au préalable, le premier coup d’œil ira tout d'abord envers les caractéristiques plastiques de l'image : les contrastes sont très bons comme toujours dans la franchise, la luminosité très satisfaisante par défaut et la palette colorimétrique assez efficace dans l'ensemble, mais si on on trouvera que de nombreux décors ont la fâcheuse tendance à être un peu terne et sans éclat.

On s'intéresse maintenant à l'effet de profondeur 3D dans le jeu, et au rendu des perspectives 3D et différents effets de lumière.

Sans patch Helix, on trouve immédiatement les aberrations classiques sur les ombres, shadders, et positionnement des différents calques de profondeur, donc retour case départ : on a déjà la chance de bénéficier au lancement du patch salvateur Helix Mod, donc on fonce l'installer !

Une fois installé, on retrouve le même rendu 3D que l'édition Call Of Duty précédente, Call of Duty Ghosts PC 3D Vision, c'est à dire un très bon rendu !

Globalement l'effet de profondeur 3D est souvent excellent, les distances d'affichages réglées au maximum se montrent impressionnantes, sans aucun bug de perspectives.

Le détachement 3D entre les éléments est précis et impactant, et les effets d'explosions et autres particules s'affichent de manière parfaitement séparée en 3D.

La séquence d'introduction en vol est à elle-seule une excellente introduction à un effet de hauteur 3D culte, avec sensation de vertige presque assurée.

Dommage que la suite de la progression se fasse dans un milieu un peu obscur dans ce premier niveau car on perd mécaniquement un soupçon de lisibilité niveau 3D, mais on ne peut que saluer l'intensité de la profondeur 3D qui se maintient à bon niveau, en particulier le détachement 3D qui permet toujours de bien évaluer les distances entre chaque élément, personnage et décor.

Dès le 2e niveau, on va avoir l'occasion de découvrir le ciel bleu, et par conséquent de bénéficier de profondeur de champ encore plus impressionnante.

Dans les optimisations qui ne sont pas encore prises en charge par le patch Helix, on trouvera encore des mini troubles visuels 3D qui s'affichent par moment sur quelques éléments de décors.

On trouve par exemple à de rares endroits sur certains types d'éléments quelques légers dédoublements sur des contours, rien de très grave, et n'entravant aucunement le plaisir de jeu.

Idem avec parfois quelques effets de reflets et de lumière sur certaines textures qui peuvent dissoner entre l’œil droit et le gauche : rien de très significatif, car dans le feu de l'action cela glisse tout seul !

Il peut arriver aussi que certains arrière-plans un peu ternes nuisent ponctuellement au détachement 3D global.

En parallèle on découvre aussi l'excellent rendu 3D de l'arme, et surtout la lunette de visée en 3D, avec par contre le crosshair encore en 2D à ce stade dans l'utilisation hors zoom. Il est à priori possible en éditant un fichier de modifier la distance d'affichage de celui-ci. Par contre dès qu'on zoome, la visée laser parfaitement modélisée en 3D se positionne parfaitement bien dans l'espace : un excellent point !

La poursuite du jeu solo confirme ce très bon effet de profondeur 3D et détachement 3D sur la durée. Certaines séquences de gameplay viendront flirter régulièrement avec le top démo, en l’occurrence lors d'environnements extérieurs inédits qui en mettent plein les yeux.

On notera par contre que certains environnements intérieurs manquent cruellement d'originalité, souvent les intérieurs de bâtiments, et que certaines textures paraissent un peu sommaires malgré nos réglages en high (en ultra le jeu commence à ramer sérieusement en 3D), impactant légèrement le rendu 3D.

Par contre un grand bravo pour les séquences dans le noir en intérieur qui permettent de jouer avec la torche : l'effet de profondeur révélé en temps réel est sublime, dégageant une immersion incroyable !

En revanche dès que le terrain de jeu se joue en extérieur, on en prend souvent plein les yeux : mentions spéciales par exemple lors de la course poursuite culte digne de Matrix sur l'autoroute : culte !

Petite cerise sur le gâteau assez jouissive : l'utilisation de la "smart" grenade volante high tech, qui une fois lancée, fuse en autolock vers les ennemis et magnifie à chaque seconde l'effet de profondeur et distance 3D au fur et à mesure qu'elle s'éloigne, suivie de l'explosion finale parfaitement spatialisée ! 

A noter par contre de bien respecter à la lettre toute la procédure de paramétrage décrite sur la page Helix Mod, car il suffit d'oublier le réglage d'une seule option graphique pour foirer l'ensemble de la config 3D et conserver les problèmes de shaders et halos lumineux et par conséquent fausser complétement une évaluation 3D (ce fut notre cas au début du test) ! 

Au final une expérience de profondeur 3D premium qui vaut de nouveau le détour avec une infinité de séquences cultes sur la profondeur 3D. Il ne manque que quelques micro optimisations techniques pour aller chercher le 5/5.



Note
4,4/5
Jaillissements : 
Comme mentionné dans la section profondeur 3D, le jeu est 100% compatible 3D vision, ce qui signifie que la convergence 3D est débloquée par défaut, avec tout le plaisir que cela induit dans la séance de jeu.

Une fois installé le tout dernier patch Helix Mod dédié au jeu, et en paramétrant la convergence au niveau quasi maximal, on se retrouve avec une arme qui peut se pointer à 20 cm devant le visage, cad à plus de 2m50 voir 3m de notre mur de projection dans notre salle de test (edit : base écran de 3m80 avec bureau posé à 3m de distance).

Mais le meilleur demeure la répercussion de ce réglage extrême sur, non seulement la profondeur 3D qui se retrouve encore plus étirée, mais surtout sur les effets de jaillissements permanents d'éléments et d'objets qui subliment l'expérience 3D.

C'est simple, tous les éléments de décors se retrouvent à jaillir à plus de 2m50-3m hors du mur, et le simple fait de s'en approcher fait afficher ces éléments 3D bien au delà du milieu de la pièce, de sorte qu'on se prenne régulièrement tout ce qui dépasse en plein dans la figure : toujours grisant comme effet !

Certes le début du jeu dans un environnement urbain semble plus quelconque que celui culte de Call Of Duty Ghosts nous propulsant dans la forêt, dans une ville ravagée par un cataclysme façon 2012 puis dans l'espace façon Gravity, car les décors ont un peu moins vocation à nous entourer fortement de manière latérale droite et gauche, mais cela reste quand même grisant, même dans des couloirs un peu étriqués.

Les premiers affrontements mettent rapidement en scène toutes les formes de jaillissements permanents d'éléments : les tirs de projectiles ennemis nous foncent sur le canapé, les explosions déclenchent une infinité d'effets de projection (poussière, sang...), et les fumées volumétriques savent faire du hors piste hors de l'écran : on adorera voir les armes chauffer avec des fumées modélisées en jaillissements permanents au milieu de la pièce, donnant l'impression que le PC est en train de brûler ! Top !

Idem l'utilisation des zooms accentuent comme toujours le niveau de jaillissement permanent avec un viseur qui sort de plus de 2m hors du mur. A noter que dans ces conditions extrêmes, la convergence de la vision se fait plus facilement que dans l'opus précédent avec les mêmes réglages de 3D, ce qui signifie qu'il est enfin possible de tirer juste au jugé dans ces conditions de jaillissement extrême !

La suite de la progression saura mettre en scène toutes les formes de jaillissements, plus ou moins extrêmes. A noter par exemple une séquence culte sur une autoroute qui se termine par un plongeon dans l'eau avec du jaillissement permanent d'eau et de bulles à 3m hors du mur !

N'oublions pas non plus les effets 3D classiques comme la pluie qui vient s'abattre en oblique directement au milieu de la pièce : toujours jouissif, surtout lorsque l'on lève la tête au ciel pour recevoir littéralement les gouttes sur les lunettes 3D !

Nous poursuivons le jeu et mettrons à jour nos impressions au fil de l'eau. Au final un registre de jaillissements de très bonne facture sous 3D Vision.



Note
4,5/5
Bilan 3D :  
Après un dernier opus Call of Duty Ghosts incontournable en 3D Vision, voici la nouvelle itération de la franchise, toujours en 3D ! Une fois de plus sauvé par le patch salutaire Helix Mod, l'installation de celui-ci nous propulse dans une expérience 3D premium ! Au programme une profondeur 3D abyssale avec pratiquement aucun bug de shaders, une perception de l'horizon 3D à perte de vue, et une convergence débloquée qui permet de mettre tous les décors en jaillissements permanents extrêmes à plus de 3m hors du mur ! La gestion des effets de particules et des effets météo se montre optimale également, avec toutes sortes d'éléments qui viennent à notre rencontre (eau, fumées...). On appréciera de pouvoir vraiment jouer dans ces conditions, avec une arme affichée au milieu de la pièce : en effet la convergence de la vision permet de viser de manière véritablement au jugé et d'aligner son tir exactement où on le souhaite (alors que dans les opus précédents, une tendance naturelle à loucher via des réglages extrêmes faisait systématiquement tirer de manière décalée avec un viseur affiché au milieu de la pièce). De même les effets de projections sont de la partie avec une grande variété de particules finissant sur le canapé : étincelles, roquettes, débris et autres explosions... Même si l'expérience 3D demeure marquante, malgré la persistance minime de micro altérations visuelles (quelques dédoublements 3D), on alertera par contre sur les besoins en ressources qui connaissent une grosse inflation depuis l'opus précédent : en réglant tout en high, on a un framerate qui lutte franchement avec l'affichage double 3D, mais cela reste encore jouable. Oubliez l'ultra sauf sur une machine de guerre. N'oubliez pas de configurer vos options graphiques exactement comme le conseille Helix Mod, pour obtenir l'expérience 3D la plus performante et bluffante ! Ce test sera complété la semaine prochaine au fil de notre progression dans le solo principalement.
Franck L.

Les points forts (+)
    • 3D Vision prise en charge (Ctrl+T)
    • Une profondeur 3D excellente : lisibilité presque parfaite des arrière-plans et pas de clipping
    • convergence débloquée : possibilité de jouer avec tous décors qui sortent de 3 mètres hors du mur (gaffe aux murs et projectiles !)
    • De superbes effets de jaillissements permanents de particules et matière (fumées volumétriques, poussière, eau, bulles au milieu de la pièce...)
    • Les effets de projections intenses avec la convergence au max (étincelles, roquettes, balles, poussière...)

Les points faibles (-)
    • Après Patch Helix, on trouve encore quelques micro bugs stéréoscopiques : reflets de lumière sur certaines textures, effets de vitre, dédoublements sur quelques contours, crosshair 2D hors zoom...
    • La configuration requise élevée qui met vite le PC à genoux en 3D Vision
    • l'obligation de recharger le niveau à chaque modification graphiques dans les options
    • Les loadings interminables




dimanche, novembre 09, 2014


.