Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test VR Cinema 3D Oculus Rift - VR PC review




Titre PCVR Cinema 3D Oculus Rift
Driver3D Native Oculus Rift
CatégoriePlayer Vidéo en Réalité Virtuelle 3D
Date de sortie  Dispo
Appréciation Globale 3D  ENORME



Matériel de test 3DOculus Rift Dev Kit1
ConfigPC avec Carte vidéo 3D Geforce GTX 670 / 8 Go RAM

Introduction :
VR Cinema will put you inside a virtual movie theater. You can watch videos in 2D as well as 3D on a huge screen. You can even walk around and choose your seat.







Note
5/5
Bilan 3D :
Vous qui aimez à la fois les films, et la 3D lisez ce qui suit ! Halluciner.fr vous présente chaque semaine depuis début décembre 2013 ses dernières expérimentations 3D sur le futur système révolutionnaire à venir dans le commerce fin 2014, l’OCULUS RIFT 3D. Pour ceux qui ont raté l’épisode sur cette technologie inédite de Réalité Virtuelle, voici le dossier de rattrapage lors de notre dossier de présentation. Jusqu’ici nous avons testé exclusivement des contenus 3D interactifs de type attractions, jeux ou démo techniques 3D. Mais rien ne touchait encore à l’univers du film ou de la vidéo. C’était avant l’application VR CINEMA 3D, développée par la société UXground ! Voici un contenu 3D qui va certainement enflammer tous les fans de films et de 3D ! Imaginez le pitch : aimeriez-vous avoir l’illusion sensorielle d’avoir une salle UGC, installée en annexe de votre salon ? Fantasme absolu qu’aucune salle en Home cinéma ne serait capable de reproduire. Et pourtant, si on vous dit qu’avec l’application VR CINEMA 3D, gratuite de surcroit, ce rêve le plus fou devient déjà une réalité en cette fin d’année 2013 ?

Retour en arrière, reprenons depuis le début. Une fois l’application téléchargée, on se munit de son visiomasque de réalité virtuelle Oculus Rift sur la tête, et les premières secondes où l’on pénètre dans ce nouvel environnement virtuel sont hallucinantes !!! En effet, on se retrouve assis confortablement dans une énorme salle de type multiplex UGC, par défaut au milieu de la salle : on commence immédiatement à tourner la tête à droite et à gauche avec le casque, et instantanément les mêmes mouvements équivalents sans la moindre latence sont reproduits du monde réel à celui de virtuel, qui pour le cerveau ne le restera plus du tout (virtuel) après 1 minute dans ce monde au réalisme incroyable. De manière bluffante, on voit les fauteuils latéraux de chaque côté, en contrebas, les allées de circulation avec cette sensation délirante que tout est réel : les proportions sont parfaites, les échelles appliquées confondantes de réalité, et il suffit de scruter immédiatement l’énorme écran géant, pour que le cerveau disjoncte rapidement : on peut immédiatement estimer sa taille, environ 20 mètres de base (cad la largeur) ! Par défaut on est assis à peu près à 20 mètres de l’écran. 2e choc visuel, on se retourne physiquement dans son fauteuil réel pour regarder les rangées derrière soi, et effectivement en même temps dans ce simulateur virtuel, on regarde naturellement derrière soi et on voit le fond de la salle, et même le projecteur qui pointe son nez avec le faisceau lumineux caractéristique.

Rien n’est encore projeté sur l’écran à ce stade, et pourtant l’illusion pour le cerveau d’être physiquement dans cette salle de cinéma est incroyable : la spatialisation 3D de l’ensemble est délirante, l’effet de distance, de hauteur et longueur 3D est parfait ! Avant d’initier le visionnage d’un contenu vidéo, j’en vois certains qui se demandent : « Si je n’ai pas envie d’être à cette place par défaut, comment cela se passe ? ». Et bien c’est simple : on se lève et on change de place, en se déplacant avec les touches du clavier et la souris. Le déplacement est d’un réalisme délirant, car les perspectives 3D étant parfaites, on a vraiment l’impression de se déplacer dans cette salle géante, avec toute cette géométrie 3D recalculée idéalement en temps réel. Pour voir un film dans cette salle, rien de plus simple : dans le répertoire de l’application, il y a un exemple movie.avi. Il suffit de copier/coller votre vidéo en avi ou mkv à la même place, de supprimer l’ancien movie.avi, et de renommer votre fichier vidéo en movie.avi. A terme dans la version finale de VR Cinema qui devrait être commercialisée, il sera à priori possible de lire directement vos disques DVD et Blu-ray 2D & 3D !

La séance est sur le point de s'initier, la lumière de la salle se tamise naturellement jusqu’à extinction, comme en vrai me direz-vous, et le film démarre ! Oui il se projette dans votre salle virtuelle, et vous pouvez donc le voir à votre place de prédilection, sans foule à vos côtés. Le rendu de l’image est très bon, conforme à un visionnage réel, et seul défaut demeure la faible résolution à date sur l’image, liée bien évidemment à l’état de prototype de la version 1 du kit de développement de l’OCULUS RIFT dont nous disposons. Pour sa version finale qui sera commercialisée, de vraies résolutions en 1080p seront certainement disponible pour le rendu. Ceci dit, vue la taille énorme de l’écran dans cette salle, si on choisit bien sa place on arrive à avoir un rendu déjà très impressionnant pour du work in progress ! A ce stade la claque est vraiment énorme, car qui n’a jamais rêvé de voir enfin un de ses films préférés dans une salle de cinéma, film qu'on aurait raté de surcroît lors de sa vraie projection au cinéma. Les Fans de Star Wars pourront ressortir par exemple leurs collections et célébrer une expérience de visionnage en réalité virtuelle hallucinante.

A ce stade l’expérience de cette application OCULUS RIFT est certainement une des plus impressionnantes à date sur le système, avec cette capacité à vous jeter corps et âme dans le monde du virtuel sans ménagement ni préparatif. Pourtant un ultime choc visuel nous attend encore, et qui ravira toute la communauté de Blu-ray 3D Halluciner.fr ! Oui vous devinez ! C’est déjà possible avec la dernière version 0.3 de VR CINEMA 3D : on peut visionner un film 3D !!! Comment ? Même manipulation que citée plus haut : on renomme le fichier mkv 3D en .avi : attention il faut modifier le type de l'extension de mkv en avi, et pas seulement mettre dans le nom de votre fichier "movie.avi". Cela signifie qu'il faut aller dans le menu affichage / options des dossiers /affichage/ décocher l'option "masquer les extensions de fichiers"). Sinon cela ne marchera pas si l'extension reste en .mkv quand vous renommez un fichier ! Idem à lire dans la section commentaire plus bas le type de codecs vidéo nécessaires au fonctionnement). Tout le monde se demande alors quelle est l’expérience de visionnage 3D ? Dingue c’est le mot ! On reprend notre topo du départ : vous êtes assis par défaut à 20 mètres d’un écran géant de 20m de large (cela tombe bien, cela correspond à nos recommandations Halluciner.fr initiales pour le positionnement du fauteuil par rapport à un écran 3D, soit distance écran/spectateur = base écran). Pour tester un film, autant prendre l’ambassadeur à date sur les jaillissements permanents 3D, celui qui caracole toujours en tête (après 2 ans de tests de Blu-ray 3D Halluciner.fr) de notre dossier des 20 meilleurs Blu-ray 3D avec effets de jaillissements : SAMY 3D !!!

On lance Samy 3D dans la salle virtuelle, on avance la bande (un clic sur la souris fait apparaitre un menu contextuel qui permet d’avancer la bande, de choisir le mode 3D (Side by Side ou Top-Bottom), et de choisir directement une place en particulier dans la salle parmi les centaines disponibles), et on met le passage top démo lors de l’arrivée de Sammy sous l’eau, avec la profusion d’hippocampes en jaillissements permanents, la scène du crabe, puis du serpent etc…Et ça marche !!! Outre l’effet de profondeur 3D qui est superbe, et conforme au visionnage d’un Blu-ray 3D en configuration réelle, le plus bluffant est de voir de vrais jaillissements dans la salle de cinéma virtuelle, avec la même intensité que ceux que vous auriez dans une super salle 3D en Home Cinema ! Il est d’ailleurs délirant de pouvoir faire un arrêt sur image, et de se déplacer virtuellement dans la salle pour voir les répercutions en temps réel sur l’intensité du jaillissement, sa distorsion, son rapprochement ou son éloignement ! De nouveau incroyable. Nous avons d’ailleurs regardé intégralement ce film 3D dans cette configuration virtuelle, et avons retrouvé beaucoup de sensations équivalentes à celle de notre grande salle de Test 3D Halluciner.fr (pour info : base écran de 4 mètres de large).



Conclusion & Bilan 3D

Spatialisation 3D :
Immersion 3D :
Graphismes 3D : 
Gestion effet de nausée : 
Bilan 3D : 

Que conclure : on tient là certainement le système 3D du futur qui comblera l’énorme majorité des fans qui ne peuvent investir ou avoir la possibilité d’avoir une salle de vidéoprojection 3D chez eux, voire une salle de vidéoprojection tout court. Pour ceux-là, il est évident que ce choix de l’OCULUS RIFT 3D sera plus que pertinent, car il va permettre de réaliser un fantasme délirant : évangéliser le home cinéma en vidéoprojection avec une solution virtuelle ultra abordable financièrement, sans équivalent avec une solution d’équipement réel, sans aucune contrainte d’installation et permettant de lire ses Blu-ray 2D ou 3D avec une immersion physique / réelle proche  (voire équivalente) de celle engendrée par une excellente salle de cinéma réelle avec un écran de 20 mètres de large ! Le Home Cinéma 2D et 3D pour tous ? Hors de toutes revendications d'un futur programme politique, cela serait un bien beau claim marketing lors de la future sortie du système, et nul doute qu’il y aura beaucoup d’amateurs pour expérimenter cette solution inédite, digne de MATRIX. En effet que le cerveau perd rapidement ses repères dans ce monde virtuel, et il ne suffit plus qu’à injecter une top résolution sur le format d’image pour décoller les rétines des plus exigeants, car certes la résolution actuelle reste un peu limite vs une projection en réel à 1080p. Mais quel réalisme lorsqu'on regarde à 360° dans cette salle avec naturel, ou lorsque l'on se déplace pour se mettre aux premiers rangs une fois le film commencé (ce qui rappellera immanquablement des souvenirs à certains) avec cette sensation d'un écran IMMENSE et trop grand ! En attendant, mentions spéciales déjà pour ce délire virtuel du visionnage de film 3D, avec ce concept plus qu’osé de poupées gigognes : des effets de jaillissements 3D matérialisées dans une salle de cinéma 3D virtuelle ? Il fallait y penser, et oser le cliché ! Mais quels résultats ! Il ne reste plus en parallèle qu'à inventer et produire les futurs films de demain en réalité virtuelle, avec une captation 3D à 360° à l'aide de plusieurs caméras pour vous projeter comme jamais au cœur des films, avec vue sur les environnements à 360° comme si vous étiez un acteur au sein du film. Vous verrez cela arrivera bien assez tôt ! 
Franck L.


mercredi, décembre 25, 2013


.