Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis en 2013 : 20e place

Films Blu-ray 3DAnimation Blu-ray 3DDocus Blu-ray 3DDossiers 3DCalendrier Blu-ray 3D



20ème : SADAKO 3D


BILAN 3D :
Reboot moderne de la franchise "The Ring", Sadako est la suprise 3D de la catégorie film d'horreur des 2 derniers mois, avec une réalisation très aboutie, et une exploitation juste parfaite des effets de jaillissements au service de la peur et l'effet de surprise. En effet, le film est doté tout d'abord d'un bon effet de profondeur dans l'ensemble, avec toutefois un écart type assez important puisque si 50% du film propose une profondeur 3D très bonne, le reste oscille entre le moyen, le satisfaisant et le bon. On appréciera néanmoins la qualité de la profondeur 3D dans les environnements obscurs, très présents à la fin du film. Mais la véritable démonstration de mise en scène 3D réside dans l'exploitation des effets de jaillissements 3D. Si vous connaissez le concept qui a fait le succès de The Ring, (qui est explicite sur le visuel du packaging), vous imaginerez facilement la portée de son exploitation en 3D. En quelques mots, imaginez par exemple une main qui sort d'un écran dans le film, et accessoirement de votre écran à vous, pour jaillir et se jeter sur vous sur le canapé. La première démonstration est fatale car on sursaute immédiatement, mais là où l'ambiance et la mise en scène font très fort, c'est qu'un peu plus loin, lorsque la scène se reproduit, on a beau appréhender la récidive de l'effet 3D de jaillissement, on bondit de nouveau à chaque représentation, signe d'une parfaite utilisation de ces effets gadgets 3D. Alors que dans des productions concurrentes, ces gimmicks 3D déconnectent souvent momentanément le spectateur de l'immersion, dans Sadako 3D, ils décuplent l'effet de surprise et de peur. On aura aussi toutes sortes de jaillissements de particules ou d'éléments hors du mur (bris de verre, mais aussi cheveux ragoutants très intrusifs à la longueur évoquant Raiponce 3D dans un tout autre registre)... La finalité de tous ces effets 3D bien orchestrés et très intenses en jaillissement et réalisme, c'est qu'au bout de 45 minutes, le besoin de vérifier combien de temps il reste encore à encaisser au niveau sursaut est fort pour l'amateur de sensations fortes et de films d'horreur. Cela tombe bien car le film se calme un peu au bout d'une heure, pour repartir dans un autre délire les 20 dernières minutes en rupture avec la première heure : le survival en huit-clos, avec des choses à 4 pattes plus horribles que celle de The Grudge, faisant passer Silent Hill Revelation 3D pour un dessin animé à frisson. On regrettera d'ailleurs que la fin du film soit moins brillante que les 45 premières minutes au niveau jaillissements, même si elle réserve encore quelques surprises. A cela s'ajoute aussi de nombreux débordements 3D et jaillissements 3D qui agrémentent fortement le visionnage tout le long du film. Au final une franche réussite 3D qui rejoint Tormented 3D dans le registre des vrais films d'horreurs qui peuvent faire peur en 3D, et dont la 3D permet d'ajouter le véritable élément novateur qui compense la faiblesse de concepts ou scénarios hélas déjà vus et revus par le passé. Si vous sursautez facilement dans les films de genre, le visionnage de Sadako 3D est vivement recommandé, en 3D, et de nuit ! (Et accessoirement tout seul...)
Franck L.

LES PLUS (+)
LES MOINS (-)

Un effet de profondeur 3D et de détachement 3D bon dans l'ensemble 
Certains plans qui ont une profondeur 3D superbe (perspectives de certaines pièces, les travellings en haut d'immeuble...)
Une quantité satisfaisante de débordements 3D et jaillissements permanents (bustes, visages, décors à 1m50 hors du mur)
Des jaillissements type projection cultes et intenses (cheveux, main qui se jette hors de l'écran jusqu'au canapé, bris de verre etc....) faisant pour la première fois véritablement sursauter à chaque reprise
Des effets 3D justes, distillés au compte-gouttes, au service de la narration, et qui font mouche à chaque fois !


Certaines séquences avec une profondeur 3D très moyenne voire limite 2D
Du flou sur les arrière-plans lors de certains plans rapprochés
Un peu de bruit par moment (volontaire ?) pour matérialiser l'autre monde
Pas d'audio VO UK












>VOIR LE TEST COMPLET
1.
2.
3.
4.


dimanche, décembre 01, 2013


.